Le scooter est un moyen de transport agréable et rapide, qui vous évitera certainement d’être coincé en pleine circulation. Particulièrement adapté pour les plus grandes villes, il nécessite toutefois un entretien particulier et bien entendu… une assurance.

Notre équipe vous en dit un peu plus à ce sujet via cet article d’une extrême importance si vous comptez acheter un scooter puisque vous êtes dans l’obligation légale de l’assurer. Bonne lecture.

Assurer un scooter

Plusieurs questions doivent vous traverser l’esprit si vous avez acheté un scooter (ou si vous comptez en acheter un), notamment parce que vous êtes dans l’obligation légale de l’assurer.

Assurer un scooterIl s’agit de faire une analyse de votre engin en fonction de ses caractéristiques, mais également de votre passé à vous en tant que conducteur. Ces paramètres-là peuvent aussi bien faire grimper le prix de l’assurance tout comme ils peuvent le faire baisser.

Pour vous présenter la liste complète, sachez que le prix d’une assurance scooter dépend de quatre facteurs principaux, à savoir :

  • l’âge du conducteur ;
  • le type de scooter ;
  • l’usage du scooter ;
  • le passé d’assuré du conducteur.

Pour ce qui est du type de scooter, nous voulons notamment parler de puissance, d’ancienneté, etc. Concernant l’usage, certains scooters sont utilisés pour un usage purement professionnel, d’autres pour des trajets privés, etc. Enfin, le passé d’assuré peut indiquer plusieurs éléments à votre sujet, notamment l’annulation ou l’invalidation du permis.

Le prix dépend également d’une formule puisqu’il est obligatoire d’assurer le scooter au minimum au tiers afin de couvrir les dommages causés à un autre tiers. Toutefois, une assurance tous risques est préférable et permet de couvrir l’intégralité des accidents, même si vous n’en êtes pas responsable. Bien sûr, le prix d’une couverture tous risques sera supérieur à celle d’une simple assurance au tiers.

Tarification d’une assurance scooter

Sachez que le tarif de votre assurance scooter va grimper encore plus si jamais vous y rajoutez d’autres options.

Assurer un scooterC’est notamment le cas pour la garantie vol, la garantie incendie, ou encore la garantie dégradation (pour les bris de glace par exemple). Pour le prix exact à présent, il faut compter un coût d’au moins 1 200 euros pour un scooter 50cc (les modèles les plus courants), un prix qui inclut les différentes garanties comme le vol, l’incendie, ou même les catastrophes naturelles avec une variation allant de 386.80 euros à plus de 1 000 euros.

Contrairement à une assurance tous risques, un scooter 125c comprend la responsabilité civile en plus du vol, l’incendie, et les catastrophes naturelles. En plus de cela, nous pouvons également y trouver les dommages conducteur et les dommages collision, ce qui vous coûtera environ entre 317 euros et 600 euros.

Cependant, gardez bien en tête que pour pouvoir réellement trouver l’alternative la moins chère du marché, il vous faudra avoir recours à un comparateur d’assurances pour scooter virtuel. Cela vous permettra de mettre en concurrence les différentes offres du marché qui sont, contrairement à ce que l’on pourrait penser, bien nombreuses. Plusieurs sites devraient vous le permettre !

Savoir choisir son assurance-scooter

Choisir une bonne assurance pour son scooter n’est pas si compliqué, mais il faut prendre garde à un certain nombre de choses, qui peuvent sembler des détails mais qui feront toute la différence en cas de sinistre. En tout premier lieu, il faut savoir que faire des économies de bouts de chandelles en matière d’assurance peut avoir des conséquences désastreuses. En fait, il faut choisir une assurance qui couvre ses besoins et non l’assurance la moins chère. A ce titre, il ne faut jamais oublier que les accidents avec les deux-roues sont ceux qui occasionnent le plus de dommages corporels. Contrairement à un automobiliste, le conducteur d’un scooter n’a pas de carrosserie susceptible de le protéger en cas de choc. Aussi, faut-il avant tout vérifier les garanties proposées plutôt que de se précipiter sur une assurance pas chère. Pour avoir une idée de ce que peut couvrir une assurance sérieuse, cliquez ici.

S’assurer d’être bien couvert et choisir les bonnes options

En effet, se contenter d’une garantie au tiers, qui est la garantie minimale, est souvent le plus mauvais calcul.

Assurer un scooterCertes, la responsabilité civile du conducteur est garantie dans le cadre d’un accident qu’il pourrait provoquer. Néanmoins, et surtout si son engin a de la valeur, il ne sera pas remboursé de ses propres dégâts si ceux-ci ne sont pas provoqués par un tiers identifié. D’autre part, il ne faudrait jamais lésiner sur la garantie des dommages corporels du conducteur lorsqu’on conduit un scooter ou une moto. En effet, en cas d’accident grave, le conducteur pourra au moins compter sur une indemnisation de ses propres blessures et c’est particulièrement important, surtout si on est en activité. Un grave dommage corporel peut gâcher une vie entière.

Concernant l’engin en lui-même, il est important de l’assurer contre le vol, surtout s’il a encore une certaine valeur. Cela permettra de très vite retrouver un moyen de locomotion. Il peut également être intéressant de choisir une garantie complémentaire de dépannage, au cas où l’engin subirait une panne. Enfin, et surtout si le scooter est customisé, il peut être intéressant de prendre une garantie accessoires et équipement, voire une garantie casse mécanique. Tout cela dépend bien entendu de la valeur de l’engin et de son âge, mais il faut néanmoins se poser la question du choix des options lors de la signature du contrat d’assurance. Parce qu’une assurance mal étudiée peut avoir des conséquences catastrophiques pour l’assuré, il vaut mieux être prévoyant, quitte à dépenser quelques euros de plus.